La RAF en France – Mai 1940

GILLET, Arnaud. La Luftwaffe à l’ouest – Les victoires de l’aviation de chasse britannique (10 mai 1940 – 23 mai 1940). Béthenville : Arnaud Gillet, 2008. 431 p.

 

Effectuant des recherches sur l’historique du No.615 (County of Surrey) Squadron durant la Campagne à l’ouest en mai 1940, je me suis retrouvé confronté à la difficulté de trouver des informations en raison du manque d’archives disponibles et du peu de littérature sur le sujet.

Je me suis, donc, orienté vers ce livre consacré à la chasse britannique durant cette campagne, d’où quelques réflexions :

1 ° : Tout d’abord sur la forme, on est confronté à un gros pavé (431 pages), et encore il me concerne que la période allant du 10 mai 1940 au 23 mai 1940.
2 ° : La présentation est correct, mais on ressent clairement l’édition non professionnelle (à compte d’auteur) de l’ouvrage. Il n’est pas toujours aisé de trouver les informations précises. L’absence d’un index est assez problématique. J’ai, ainsi, souvent été contraint de reprendre page par page pour trouver l’information recherchée.
Les illustrations sont assez nombreuses, ainsi que plusieurs cartes pour restituer les différents combats.
3 ° : On voit bien le très gros travail de recherche de l’auteur à travers les nombreux documents employés (allant d’archives britanniques et françaises), ainsi de de nombreux témoignages (quoique dans la majorité des cas provenant des différents rapports de combat).
4 ° : J’ai énormément apprécié le fait que l’auteur cherche à faire un travail relativement impartial en cherchant à croiser avec les archives allemandes ou en cherchant les preuves des revendications britanniques. Cela change de certains travaux qui ont tendance à assimiler Revendication = Victoire. Tout le travail de recherche et d’analyse de l’auteur apparaît ici et il est très impressionnant. On est tout sauf dans une compilation de documents, mais un réel travail de recherche, ce qui est très appréciable. Ainsi, on retrouve dans une des annexes en fin d’ouvrage, une série de revendications (cas exemple celle de Hedley N. Fowler) qui ont été écartées faute d’indices sérieux.

On est clairement sur un ouvrage de référence et incontournable, pour toute personne souhaitant se documenter sur la RAF dans les événements de mai 1940 (et en plus, en français), en de nombreux points très supérieurs à plusieurs publications anglaises.

On pourra juste regretter les quelques réflexions de l’auteur, qui hérisse quelque peu à la lecture. Mais, je pardonne bien volontiers considérant la qualité des recherches de ce livre qui compense véritablement les nombreuses zones d’ombres sur la participation de la RAF, surtout qu’ils n’impactent pas sur le résultat du travail.

Pour information, le livre est disponible sur Amazon en cliquant sur ce lien (boutique France)?

 

Laisser un commentaire