La Guerre du Pacifique – Nicolas Bernard

BERNARD, Nicolas. La guerre du Pacifique (1941 – 1945). Tallandier, 2016. 803 p.

 

J’avais déjà tout particulièrement apprécié l’ouvrage précédent de l’auteur (la guerre Germano-Soviétique), mais j’étais un peu hésitant sur celui-ci : le front asiatique/pacifique me passionnant assez peu. Néanmoins, une fois de plus, j’ai cédé une impulsion d’achat incontrôlé.

Globalement, le livre comporte les mêmes points positifs que le précédent. Tout d’abord, l’auteur possède une maîtrise impressionnante de l’écriture : un mélange entre le style juridique Conseil d’État, et celui plus littéraire, résultant en une lecture très agréable et limpide. Un esprit synthétique qui permet à l’auteur de passer rapidement entre les différents belligérants, du récit d’un affrontement aux réflexions stratégiques en passant par les aspects politiques, le tout sans aucune lourdeur. Un appareil scientifique de très haut niveau : environ 100 pages de notes, 60 pages de bibliographies comportant des ouvrages universitaires, de la littérature plus grand public ou de passionnés, le tout en anglais, français et japonais. On a vraiment l’impression que l’auteur a fait le tour de l’essentiel de la littérature sur le sujet (très impressionnant, s’il a tout lu). Enfin, on note une très grande impartialité dans les propos : les japonnais ne sont pas les grands méchants et les USA les défenseurs de la liberté. Certes, la lourde responsabilité du Japon et des dirigeants est largement présente, mais l’auteur procède aux nuances nécessaires et un esprit critique sur les différents belligérants.

Pour le reste, sans entrer dans le détail, car il y aurait trop à dire sur ce gros pavé, il ne faut pas chercher ici un ouvrage d’histoire strictement militaire. Les combats/batailles sont rarement approfondis, sauf quelques cas particuliers. Par exemple, Iwo-Jima est résumé en une page, Midway une dizaine.
On est davantage sur une histoire du conflit à travers ses aspects politiques — diplomatiques — stratégiques voir sociales. En passant par le Japon, les USA, les Britanniques, mais aussi des très longs développements sur la Chine nationaliste. Avec toujours une maîtrise de haut vol pour passer d’un point de vue à l’auteur, d’une thématique…, toujours avec une écriture époustouflante.
L’auteur n’hésite pas à déconstruire certains mythes avec des vraies découvertes. Il est vraiment agréable de voir aujourd’hui des auteurs français qui apportent une approche nouvelle de la Seconde Guerre mondiale (comme le cas notamment pour l’Afrique du Nord) loin des clichés régulièrement véhiculés. 

J’aurais énormément d’autres précisions à apporter, mais il serait dommage de tout dévoiler ici.

Uniquement un conseil à tous. Quelque soit votre intérêt pour la Guerre du Pacifique/ou Asiatique (car malgré le titre de l’ouvrage, l’auteur y consacre une large part), vous devez obligatoirement acheter ce livre.
Pour seulement 30 euros, vous avez une synthèse somptueuse sur le sujet, et qui se lit comme un roman captivant. Une fois commencée la lecture, impossible de reposer le livre, et les 650 pages paraissent bien peu. Assurément une référence absolue à lire et posséder dans sa bibliothèque. 

Pour information, le livre est disponible sur Amazon en cliquant sur ce lien (boutique France) ou cet autre lien (Boutique Anglaise).

 

 

Laisser un commentaire