Christopher Shores – Le remake.

SUTHERLAND, Jon ; CANWELL Diane. Air War East Africa (1940 – 1941), the RAF versus the Italian Air Force. Barnsley : Pen and Sword, 2009. 192 p.

 

Après l’ouvrage de Christopher Shores (Dust Clouds…), celui-ci est une suite logique, car on pourrait quasiment le présenter comme une version 2.00 du précédent. En effet, nous ne sommes pas en présence d’un véritable travail de recherche, mais davantage d’une compilation des publications récentes visant à compléter l’excellente étude fournie par Christopher Shores (et Corrado Ricci) en 1996. Effectivement, les deux coauteurs ont bien consulté plusieurs sources ultérieures, quoiqu’on peut regretter l’absence de certains titres. On pense, notamment à celui de Schoeman sur la chasse sud-africaine, les références à James Ambrose Bown (The War of a Hundred Days) étant parfois quelque peu dépassé. Il est même curieux de voir les auteurs cités le livre consacré essentiellement aux opérations terrestres et non celui spécifique à la SAAF du même auteur (A Gathering of Eagles, quoique lui aussi un peu obsolètes). Globalement, ce livre reste très curieux, car il n’est pas mauvais en soi, mais il souffre de gros défauts. En premier lieu, une absence de recherche dans les archives primaires (les auteurs répétant souvent certaines erreurs pourtant faciles à détecter en consultant les ORB par exemple) et une actualisant des données sans toutefois prendre en compte l’ensemble de la littérature récente voir en oubliant certains classiques (même si parfois, on a l’impression que les auteurs ont consulté les informations, mais non cités, la très courte bibliographie : uniquement 15 références, sans aucune archive, est criante. En second lieu, sur le plan de l’analyse la réflexion est des plus réduites, il est dommage de reprendre encore cet argument de l’occasion ratée des Italiens pour une offensive au Soudan…, tandis que l’influence politique du Premier ministre Jan Smuts est quasi-absente. Enfin, le livre n’apporte strictement aucune nouvelle information non déjà publiée (ou en provenance d’une littérature plus confidentielle) et ne corrige aucune erreur provenant des publications antérieures. Pourtant, l’ensemble n’est pas mauvais. L’écriture est facile à lire ([notamment pour un non-anglophone), les principales opérations aériennes sont décrites correctement, plusieurs éléments sont fournis sur les aspects terrestres. 

On peut difficilement s’orienter sur ce livre pour aller plus loin en raison de l’absence de tout travail de recherche dans les archives et de l’absence de toutes références bibliographiques (sauf une courte et ridicule liste de 15 références, dont certaines très discutables, en fin d’ouvrage).

Pour information, le livre est disponible sur Amazon en cliquant sur ce lien (boutique France) ou cet autre lien (boutique Royaume-Unie).

Laisser un commentaire