607 Squadron, A Shade of Blue – Robert Dixon

DIXON, Robert. 607 Squadron, A Shade of Blue. 2012. 200 pp.

Il est toujours un peu délicat de déterminer comment débuter un texte, un article ou, comme ici, un site internet. La raison du choix de ce livre est en vérité double : d’une part il s’agit de ma dernière lecture, d’autre part il permet de faire un lien avec mes recherches sur le No.615 Squadron puisque je l’ai acheté dans ce cadre. En effet, le No.607 (County of Durham) Squadron, outre le fait d’appartenir aussi à la Auxiliary Air Force, connait des liens relativement fort avec le No.615 Squadron. Les deux unités ont fait partie du No.61 (RAF) Wing en France, tandis que le Squadron Leader Joseph R. Kayll à fait ses débuts aux No.607 Squadron avant de prendre le commandement du No.615 Squadron en mars 1940. À noter que les deux unités ceux sont, par la suite, retrouvé en Inde et pour les combats en Birmanie. Mon achat a, donc, été dicté par l’espoir d’y trouver des informations à ce sujet. Force est de constater que si le No.615 Squadron est cité à quelques reprises, la lecture n’apporte rien de nouveau, sauf pouvoir en apprendre davantage sur Joseph R. Kayll. 

Concernant le cœur de l’ouvrage, c’est-à-dire l’historique du No.607 Squadron on peut noter un (très) gros point négatif. Je tiens à préciser que mon avis se base uniquement sur la version Kindle (donc à confirmer ou non pour l’édition papier). En effet, cette dernière souffre de plusieurs problèmes : une mise en page déficiente (la police non justifiée…, quelle horreur visuelle), les notes en bas de page non cliquable (obligation de faire défiler plusieurs pages pour trouver le contenu), aucun plan interactif (là encore, faire défiler pour aller jusqu’à la fin afin de consulter la bibliographie), aucun index des noms (fort dommageable pour un travail de recherche, par exemple pour trouver toutes les mentions de Joseph R. Kayll). Il est vraiment dommage ici de ne pas faire bénéficier de tous les avantages d’un format électronique. Le second aspect dérangeant est relatif aux photographiques. Effectivement, elles sont nombreuses et probablement inédites pour la plupart s’agissant d’une unité aérienne relativement peu traitée et de pilotes ordinaires. Malheureusement, je n’ai pas trouvé une seule légende. Les images sont placées à différents moments du texte sans plus d’explications, ce qui en fait perdre tout l’intérêt (qui est le pilote présent ? sur quel aérodrome ? etc…). Là encore, je ne sais pas s’il s’agit d’un défaut de l’édition kindle ou commune au format papier.

Afin de présenter l’ouvrage sur le fond, il convient de faire un avertissement. Ce n’est pas une chronique de l’histoire du No.607 Squadron durant la guerre puisqu’il se termine fin 1940 après la Bataille d’Angleterre. En effet, l’auteur cherche à rendre hommage au No.607 Squadron et aux pilotes issues de l’Auxiliary Air Force. Il termine, en conséquence, logiquement son travail après le départ de ses derniers et l’arrivée progressive d’un autre effectif, celui de la RAF en guerre. À partir de cette transition, le No.607 Squadron quitte sa période de l’Auxiliary Air Force pour devenir un Squadron comme les autres. Il s’agit, donc, davantage d’une histoire de ces pilotes qu’une chronique d’unité aérienne. Sur ce plan, il faut reconnaître que les recherches de l’auteur sont assez impressionnantes puisqu’il a été en mesure de rencontrer de nombreux anciens ou familles afin de reconstituer la période allant de la création en 1930 jusqu’à l’entrée en guerre. Je n’ai personnellement pas consulté l’ORB de ce Squadron, mais il faut bien reconnaître que le contenu est souvent relativement limité. On mesure, donc, toute l’étendue du travail de recherche pour détailler de façon assez précise les événements. On entre, ainsi dans l’intimité de ce monde assez étrange de l’Auxiliary Air Force avec le portait de ces hommes souvent très différents de celui des personnels de carrière de la RAF. L’autre point fort du livre est dans sa description des opérations aériennes durant les durs combats de Mai 1940. Contrairement aux No.615 Squadron, dont la transformation sur Hurricane est très tardive (fin avril pour le A Flight et 10 mai pour le B Flight en plein combat), le No.607 Squadron est en mesure de découvrir sa nouvelle monture à partir de Mars 1940. Les pilotes sont, donc, fortement engagés face à l’assaut allemand. L’auteur apporte ici quelques précisions fortes intéressantes notamment en se basant sur les souvenirs et documents personnels d’une partie des pilotes afin de combler l’absence d’archives officielles.

On est, donc, clairement sur une chronique, extrêmement intéressante, relative à une unité rarement traité dans la littérature aéronautique. Si le livre souffre de quelques défauts (essentiellement sa mise en page), il permet de livrer une description très vivante (par la multiplication des témoignages) de la vie d’un Squadron de l’Auxliary Air Force durant la décennie 1930, ainsi que sur les combats de Mai 1940.

Pour information, le livre est disponible sur Amazon en cliquant sur ce lien (boutique France) ou cet autre lien (boutique Royaume-Unie).


Laisser un commentaire